Allemagne : Vers une loi sur l’aide organisée au suicide ?

Publié le : 27 octobre 2014

En Allemagne, dès novembre de cette année, un projet de loi porté par le parti démocrate chrétien d’Angela Merkel pour interdire l’aide organisée au suicide, sera proposé au vote des députés.

 

Actuellement, s’appuyant sur un vide juridique, deux organismes, la Société Sterbehilfe Deutschland (StHD) et la branche allemande de l’association Suisse Dignitas, permettent aux intéressés d’obtenir un cocktail létal à s’injecter soi-même.

 

La publication en juillet de l’interview de Nikolaus Schneider, président du Conseil évangélique d’Allemagne et de son épouse atteinte d’un cancer dans Die Zeit, a bruyamment lancé le débat. Contre les convictions religieuses de son mari, celle-ci envisagerait de se rendre en Suisse avec lui « si elle devait en arriver au point de vouloir mourir » pour « boire le poison ».

 

Déjà, différentes positions s’expriment. L’Eglise évangélique allemande, opposée à toute assistance au suicide, souhaite « avant tout que s’ouvre un débat, notamment sur la marge de manoeuvre à offrir aux médecins dans la gestion de la fin de vie ». Si l’Eglise catholique souhaite « interdire l’aide organisée au suicide », elle insiste pour « une expansion des soins palliatifs, notamment ambulatoires. (…) Il faut absolument combiner ces deux aspects pour contrer l’idée que mettre fin à ses jours puisse être une alternative. »

 

<p>La Croix - Delphine Nerbollier - 27/10/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres