Allemagne : alerte sur les thérapies cellulaires risquées

Publié le : 3 décembre 2010

En Allemagne, un enfant est mort après avoir reçu un traitement de cellules souches au XCell Center de Düsseldorf : cela suscite une controverse sur certaines thérapies risquées à base de cellules souches. En août 2010, un médecin du XCell Center avait injecté des cellules souches de moelle osseuse dans le cerveau d’un enfant d’un an et demi : ce dernier est décédé lors de l’opération après une hémorragie cérébrale. Dans le même centre, un garçon de 10 ans avait subi la même opération en avril 2010 et avait frôlé la mort.

Le XCell Center propose des thérapies cellulaires risquées et coûteuses. Le siège de cette entreprise est situé aux Pays Bas mais ce type de thérapie y est interdite, c’est pourquoi elle s’est installée en Allemagne. Après la mort de l’enfant, la société allemande de neurologie (DGN) et la société allemande pour Parkinson (DGP) ont expliqué dans un communiqué qu’il serait bon de mettre en place rapidement un système d’alerte pour les thérapies risquées. L’Institut Paul Ehrlich, agence de régulation des médicaments allemande, a publié un texte définissant comme très préoccupantes les applications des thérapies à base de cellules souches dans le cerveau.

Bulletins Electroniques Allemagne (Claire Cécillon) 01/12/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres