Alfie Evans : les juges décident l’arrêt de l’assistance respiratoire

Publié le : 21 février 2018

Alfie Evans, 21 mois, est atteint d’une «maladie neurodégénérative, progressive et mortelle» et dans un coma profond depuis un an. Suite au désaccord entre les parents, qui souhaitent essayer de nouveaux traitements à l’étranger, et l’Hopital Alder Hey, qui considère l’enfant en situation d’acharnement thérapeutique, l’affaire a été portée devant la  Division familiale de la Haute Cour de Justice, à Liverpool et à Londres.

 

Le juge Hayden a rendu son verdict mardi : il considère que tous les soins raisonnables ont déjà été effectués, l’assistance respiratoire n’étant plus qu’une question de maintien en vie. Une conclusion tirée «à contrecœur et tristement», a-t-il précisé. « Alfie a maintenant besoin de soins palliatifs de bonne qualité », a-t-il ajouté, « j’entends par là des soins qui le garderont le plus à l’aise possible à la dernière étape de sa vie. Il a besoin de paix, de tranquillité et d’intimité pour pouvoir terminer sa vie comme il l’a vécu, avec dignité ».

L’arrêt de l’assistance respiratoire est prévue vendredi prochain par l’hôpital, une décision que les parents du garçon qualifient de « condamnation à la peine de mort ». Ceux-ci ont demandé un temps de réflexion et sont résolus à ne pas « abandonner le combat ».

<p>Daily Mail (20/02/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres