« Aide médicale à mourir » : le Parlement irlandais redit non

Publié le 31 Août, 2021

En Irlande, la commission justice de l’Oireachtas, le Parlement irlandais, a notifié son « refus d’examiner la proposition de loi visant à dépénaliser l’euthanasie », dans le rapport qu’elle a publié au mois de juillet. En cause : un « manque de “barrières légales suffisantes ».

En effet, les contributions recueillies lors d’une consultation publique ont fait état de « la crainte exprimée par de nombreux intervenants (citoyens ou médecins) que la mise en œuvre de la loi “conduise à un abus de faiblesse des personnes malades et vulnérables, qui pourraient se considérer comme une charge pour leur famille et se sentir sous pression pour choisir l’aide à mourir » (cf. Irlande : des médecins s’opposent au projet de loi euthanasie). En outre, le rapport de la commission souligne que « les personnes âgées elles-mêmes expriment leur consternation, considérant que le vote d’une telle loi renverrait l’idée que leur propre vie a peu de valeur aux yeux de la société » (cf. Chez les personnes âgées, le désir de mourir est souvent transitoire).

Le projet de loi Dying with Dignity Bill avait été introduit en septembre 2020. Il visait à « autoriser sous conditions la prescription de substances létales que le patient s’injecterait ensuite lui-même ». Un texte similaire avait déjà été rejeté en 2015 par l’Oireachtas. Et en 2018, sa commission justice avait affirmé « l’absence de nécessité d’une telle dépénalisation de l’euthanasie ». A présent, elle préconise la création d’une commission spéciale dédiée à l’examen « approfondi » de l’« assistance médicale à mourir ». L’avenir du texte est « largement incertain à court terme ».

 

Source : Institut européen de bioéthique, Irlande : l’euthanasie à nouveau rejetée par le Parlement (05/08/2021)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres