Afrique du Sud : un homme assigné à résidence, condamné pour « suicide assisté »

Publié le : 19 juin 2019

En Afrique du Sud, Sean Davison, a fondé Dignity SA, une association qui milite pour la légalisation de l’euthanasie. Reconnu coupable d’avoir aidé trois personnes à mourir entre 2013 et 2015, dont un ami tétraplégique et condamné pour « meurtres prémédités » par John Hlophe, le juge de la Haute Cour du Cap occidental, il vient d’être assigné à résidence pour une durée de huit ans, dont cinq avec sursis.

  

L’euthanasie est interdite en Afrique du Sud. Cependant, en mars 2015, le tribunal de Pretoria avait reconnu à un malade atteint d’un cancer le droit au suicide assisté. Le malade était décédé naturellement quelques heures avant le verdict et « le jugement était resté sans effet ». Mais, fin 2016, la Cour suprême d’appel saisie par le gouvernement sud-africain avait cassé le jugement de la cour.

 

 

<p>AFP (19/06/2019)</p> <p> </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres