Abus dans le remboursement de la FIV

Publié le : 4 mars 2003

Le Dr Joëlle Balaïsch-Allart, chef du service gynécologie-obstétrique à l’Hôpital de Sèvres (Hauts-de-Seine) et le Pr. Jean-Luc Pouly, directeur de l’unité des fécondations in vitro (FIV) au CHU de Clermont-Ferrand, font partie des médecins qui depuis quelques mois relèvent des "abus" chez les femmes étrangères aisées qui profitent du système français pour bénéficier gratuitement d’une assistance médicale à la procréation. La France accorde à tout étranger sur son sol depuis trois mois la prise en charge de ses soins par la Sécurité sociale sous la forme de l’aide médicale d’Etat (AME) ou de la couverture maladie universelle (CMU).

Une réforme de l’AME avait été adoptée en décembre 2002 par le Parlement. Les décrets d’application, sur lesquels travaillent actuellement les ministères de la santé et des affaires sociales, prévoient que les femmes étrangères concernées par l’assistance médicale à la procréation contribuent financièrement aux frais à hauteur du coût réel de l’acte diminué d’une somme forfaitaire.

Le Monde (Bertrand Bissuel) 04/03/03

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres