A propos du lexique du Conseil pontifical de la famille

Publié le : 7 avril 2003

Le quotidien La Croix revient sur le "Lexique", publié par le Conseil pontifical pour la famille (cf revue de presse du 02/04/03).  

Les grandes conférences sur la famille du Caire et de Pékin et les contacts pris avec les Nations unies pour l’organisation de l’Année internationale de la famille en 1994 ont révélé l’ambiguïté des termes employés sur les sujets liés à la famille, la vie et les questions éthiques. Les mots cachaient souvent des objectifs idéologiques bien différents de ce qu’avait à l’esprit l’Église catholique en parlant de famille.Ce lexique a donc pour objet de répondre aux difficultés créées par ce double langage tout en précisant la position de l’Église. 

"Les auteurs des articles ont pris soin de définir ce dont il s’agit réellement à chaque fois, de faire un état de la question et d’indiquer sous leur propre responsabilité la doctrine de l’Église" précise le journaliste. La démarche prône une vision unifiée de l’homme et cherche à éviter de basculer vers des visions partielles ou subjectives. Pour prendre l’exemple du SIDA, l’un des articles rappelle que "l’unique stratégie réellement et totalement efficace est l’abstinence ou les relations sexuelles dans le mariage monogame ou la fidélité". Cette conclusion, rappelons le, est celle du Centre d’Atlanta sur le contrôle des maladies (référence mondiale incontestée). L’article conclut donc qu’il est  insuffisant de lancer des campagnes de prévention du sida sur le préservatif car cela n’empêche pas les comportements dangereux.

Mgr Jacques Suaudeau, chirurgien, ancien chercheur dans plusieurs laboratoires universitaires américains (Bethesda, Harvard, Boston) collaborateur au Conseil pontifical pour la famille et auteur de deux articles sur la sexualité et l’avortement, précise que ce livre est un outil d’éclaircissement destiné à aider les fidèles à prendre part aux questions concernant la famille. Il souligne qu’il faut regarder ce livre comme une "vision positive de l’homme en marche vers son plein développement". Le rôle de l’Église est d’aider l’homme, de lui signaler quand il s’engage sur de faux chemins pour le réorienter sur des voies plus profitables.

Mgr Suaudeau précise que les articles ont été écrits par des personnes expertes dans leur domaine et catholiques. Il ne s’agit toutefois pas d’une expression du magistère de l’Église.

La Croix (Yves Pitette) 07/04/03

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres