A propos de l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation artificielles

Publié le 5 Mai, 2008

Alors que la mission d’évaluation de la loi sur la fin de vie poursuit son travail, La Croix revient sur l’article de la loi Leonetti autorisant l’arrêt de tous les traitements, incluant l’hydratation et l’alimentation artificielles, "lorsqu’ils apparaissent inutiles, disproportionnés ou n’ayant d’autre effet que le seul maintien artificiel de la vie". Mais, très peu de familles en font la demande.

"Jusqu’ici, aucune famille ne m’a jamais demandé d’arrêter l’hydratation ou l’alimentation artificielle d’un patient", témoigne le docteur François Tasseau. Même son de cloche du côté de Noèle Boisguérin, présidente de l’association de familles de traumatisés crâniens ou de Zouhir Mahfoud, neurologue au Centre hospitalier intercommunal des Portes de l’Oise à Beaumont (Val d’Oise), pour qui les proches "sont dans une logique de vie". Pour Anne Robin, psychologue à Villeneuve-la-Garenne, lorsque "des familles s’effondrent en disant : "Ce n’est plus possible, il faut que ça s’arrête"", c’est "une décharge émotionnelle qui ne dure pas". "Ici, elle ne s’est jamais traduite par une demande directe d’euthanasie", ajoute-t-elle.

Médecin à l’hôpital nord de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), le docteur Catherine Kiefer dénonce le fait que cette disposition puisse aussi s’appliquer à des patients qui ne sont pas en fin de vie. "En dehors des complications, ces patients peuvent vivre plusieurs années. Retirer la sonde alimentaire, c’est de l’euthanasie déguisée", explique-t-elle. Et puis, il y a les cas exceptionnels qui, bien qu’exceptionnels doivent être pris en compte.

"En pratique, le seule moment où les praticiens se posent la question de recourir à la loi Leonetti est lorsque survient une complication", explique le quotidien. Mais, comment définir l’obstination déraisonnable, les soins disproportionnés ? Catherine Kiefer et Zouhir Mahfoud souhaitent ainsi disposer de "recommandations éthiques" plutôt que d’une nouvelle loi.

La Croix (Marine Lamoureux) 05/05/08

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres