A Madrid, le Collège des Médecins à la recherche de volontaires pro-vie

Publié le 2 Juin, 2021

L’Ordre Officiel des Médecins de Madrid (ICOMEM) est au cœur d’une polémique au sujet de l’avortement. Dans l’une de ses gazettes est relayé un appel à volontaires pour l’association Ambulancia Vida, « l’ambulance de la vie ». Cette association possède des véhicules, stationnés à proximité des cliniques d’avortements; elle y propose aux femmes qui le souhaitent d’écouter les battements du cœur de leur fœtus, et de manipuler des reproductions plastiques en 3D, « pour montrer à la mère la réalité de son bébé et le rythme cardiaque de son bébé ». La gazette, intitulée Séniors, est envoyée par le Collège des Médecins de Madrid à tous les médecins retraités. L’article détaille tous « les tenants et aboutissants de l’initiative Ambulancia Vida » et fait un appel à volontaires pour étoffer les équipes.

Source de polémique, l’article a été retiré du site Web de l’organisation. Celle-ci s’est justifiée en mettant en avant une « initiative individuelle » du responsable du magazine, José Ramos. Ce médecin est membre du Conseil d’administration de l’Ordre et agit en tant que représentant des Médecins Retraités.

Sources : Huffington Post (02/06/2021) ; El Pais, Isabel Valdes (01/06/2021) – Photo : Pixabay\DR

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres