45 000 manifestants marchent pour la vie à Paris

Publié le : 26 janvier 2015

Dimanche 25 janvier, Paris a entendu résonner la voix de plus de 45 000 manifestants. Munis de ballons noirs et de boucliers, ils sont venus pour s’élever contre les atteintes à la vie humaine, de l’avortement à l’euthanasie. « On tient les deux bouts de la chaîne, toujours dans la défense des vies les plus fragiles », explique Julie Graziani, porte-parole du mouvement.

 

« J’ai été embryon »    
La Marche pour la vie dénonce l’avortement, « un permis de tuer »     
En ce quarantième anniversaire du vote de la loi Veil légalisant l’IVG,  alors que la ministre de la Santé, Marisol Touraine, vient de relancer le débat en annonçant un plan pour permettre un meilleur accès à l’interruption volontaire de grossesse, Julie Graziani s’insurge : « L’évolution de la législation autour de l’avortement est liberticide. L’alternative à l’IVG pour une grossesse difficile est devenue impossible avec le délit d’entrave ». Cécile Edel, présidente de Choisir la vie, un des mouvements fondateurs de la Marche, insiste : « L’‘avortement est un permis de tuer, mis dans la loi sous couvert de la liberté des femmes, qui se poursuit aujourd’hui’ avec les textes en débat ». Encadrée par plus d’une centaine de volontaires, la Marche « s’est figée lors d’une minute de silence ‘pour les neuf millions de vie qui n’ont pas pu naître’ ».

 

« Vivre dans la dignité, mourir dans l’humanité »         
La Marche pour la vie s’élève contre « la légalisation de gestes euthanasiques prévus dans la PPL Leonetti-Claeys.
Quatre jours après que l’Assemblée nationale ait amorcé le débat sur la fin de vie promis par François Hollande, les marcheurs se sont soudés autour de Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert dont la vie est suspendue à la décision de la Cour Européenne des droits de l’homme. Elle annonce : « On se bat pour Vincent mais aussi pour la société (…) Il y a une porte qui s’est ouverte. Aujourd’hui, c’est Vincent. Il n’est pas le premier et il ne sera pas le dernier ». « La loi Leonetti permet l’euthanasie ; c’est grave de l’introduire dans le droit sans la nommer », a renchéri le Pr Ducros, neurologue et conseiller médical des parents Lambert, présent à la Marche, avec l’avocat des parents Lambert, Maître Triomphe.   

La Marche pour la vie, s’est opposée fermement dimanche à la proposition de loi sur la fin de vie Leonetti-Claeys « qui cache dans ses ‘ambiguïtés sémantiques’, de réels dangers ». La Marche pour la vie refuse « la légalisation de toute sédation destinée à provoquer la mort ainsi que toutes directives anticipées contraignantes ». Elle demande « que l’hydratation et la nutrition soient considérées comme des soins qui sont toujours dus, ce qui n’est malheureusement pas le cas avec la loi Leonetti qui contient les germes des dérives de nature euthanasique », ainsi que « des moyens pour développer les soins palliatifs » revendique-t-elle dans son communiqué de presse.

 

« Bébés, Pépés, même combat »          
Des dizaines de milliers de manifestants, et beaucoup de jeunes ont marché pour les « sans voix ». La Marche pour la vie a vu défilé « un bon tiers de jeunes d’une vingtaine d’années, signe d’une nouvelle militance » : « Maintenant nous osons défendre publiquement nos convictions», acquiesce Sixtine, 18 ans.  Et « c’est un combat culturel que nous menons».  « Ce n’est pas à nous de décider qui doit vivre et qui doit mourir » affirme Isabelle, ancienne infirmière.

 

Tous les manifestants ont reçu le soutien et la bénédiction apostolique du Pape François (cf. Synthèse bioéthique du 22 janvier 2015). Lequel, avait aussi soutenu la March for life 1 aux Etats Unis, qui s’est déroulée quelques jours auparavant et qui a réuni 500 000 personnes à Washington DC. Cette Marche a eu lieu elle aussi à une date anniversaire, celle des 10 ans de la loi Roe v.Wade et alors que le Congrès américain votait à 242 voix contre 179 une mesure de restriction à l’IVG (Cf. Synthèse Gènéthique du 23 janvier 2015).

 

1« J’accompagne de mes prières le Marche pour la Vie de Washington. Que Dieu nous aide à respecter toute vie, spécialement les plus vulnérables »

 

<p>La croix.com 25/01/2015 (Flore Thomasset) – Libération 25/01/2015 (Bernadette Sauvaget) – Francetvinfo.fr 25/01/2015 (Florent Boutet)- Le Parisien 25/01.2015 - Le Monde 25/01/2015 - Aleteia 25/01/2015 - Bfmtv 25/01/2015 - la gazette 25/01/2015 - Le figaro 25/01/2015 (Pierre Jovanovic)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres