Viviane Lambert appelle à se rassembler dimanche contre l'euthanasie annoncée de son fils



« Il faut que la France respecte la convention qu'elle a signée, elle doit le faire pour Vincent mais aussi pour tous les autres handicapés ». Malgré le dernier avis du Comité international de protection des droits des personnes handicapées de l'ONU (CIDPH), à nouveau, le médecin de Vincent Lambert envisage de mettre fin à sa vie. Sa mère a annoncé qu’elle serait dimanche prochain devant l'hôpital de Reims dès 15h pour « supplier » le personnel de ne pas euthanasier son fils. « En France, en 2019, personne ne devrait mourir de faim et de soi »,a-t-elle déploré, invitant ceux qui le souhaitent à l' « accompagner ». 

 

« Il faut garder espoir jusqu'au bout et expliquer à tout le monde que Vincent n'est pas en fin de vie, il est handicapé ! », a-t-elle insisté. « Rien n'est perdu, le comité des personnes handicapées de l'ONU a demandé à la France de continuer à hydrater et alimenter Vincent ».

 

Pour aller plus loin :

Le docteur Sanchez fixe au 20 mai le début de la mise en oeuvre de l'euthanasie de Vincent Lambert

Vincent Lambert : En réponse à Agnès Buzyn, ministre de la Santé

L'ONU demande à la France de ne pas suspendre l'hydratation et l'alimentation de Vincent Lambert

Etat végétatif chronique et état pauci-relationnel ce qu’ils sont… et ne sont pas

Vincent Lambert : les avocats déposent deux recours internationaux. Une mesure conservatoire éviterait la suspension de l'alimentation et de l'hydratation

Vincent Lambert : l'arrêt des soins validé par le Conseil d'Etat

[Vidéo] Vincent Lambert : un point sur l' "affaire"


Sources: 

AFP (14/05/2019)