Une proposition de loi pour faire des soins palliatifs la grande cause nationale 2018


Faire des soins palliatifs la grande cause nationale pour 2018, telle est l’objet d’une proposition de loi déposée début décembre par Xavier Breton et une trentaine de députés[1]. Ils rejoignent l’appel lancé par la société française d’accompagnement et de soins palliatifs le 14 octobre, soutenu par diverses personnalités (cf. SFAP : faire des soins palliatifs une grande cause nationale ?).

 

Les débats récurrents sur la fin de vie au Parlement, aussi houleux soient-ils, rallient les députés sur un point : la nécessité absolue de développer les soins palliatifs. Après trois plans triennaux, 80 % des personnes malades n’y ont toujours pas accès. Plusieurs écueils l’expliquent : les disparités territoriales, un développement trop centré sur l’hôpital, la formation des aidants et les modalités de financement. Autant de leviers qui doivent attirer l’attention des pouvoirs publics, estiment les auteurs de la proposition de loi. La formation des soignants est aussi cruciale : en France, seules quelques heures sont consacrées à la formation aux soins palliatifs. Or, il faut plus de temps pour appréhender cet accompagnement dans toutes ses dimensions : humaine, compassionnelle, technique, médicale et financière.

 

Bénéficier de l’agrément « grande cause nationale », c’est l’assurance de réaliser des campagnes de générosité et d’information. Alors que deux propositions de loi ont été déposées depuis le mois de septembre pour légaliser l’euthanasie (cf. Une proposition de loi pour une « aide médicalisée active à mourir », Euthanasie : le député Olivier Falorni dépose une proposition de loi), ce texte aura-t-il une chance d’être débattu au Parlement ? Face au constat maintes fois renouvelé du développement insuffisant des soins palliatifs dans notre pays, la ministre de la santé en fera-t-elle une priorité ?

 

Texte de la proposition de loi

 

Pour aller plus loin :

 

 

[1] Damien ABAD, Julien AUBERT, Thibault BAZIN, Valérie BAZIN-MALGRAS, Émilie BONNIVARD, Jean-Yves BONY, Valérie BOYER, Fabrice BRUN, Bernard BROCHAND, Jacques CATTIN, Dino CINIERI, Pierre CORDIER, Jean-Pierre DOOR, Marianne DUBOIS, Virginie DUBY-MULLER, Laurent FURST, Jean-Jacques GAULTIER, Annie GENEVARD, Jean-Carles GRELIER, Michel HERBILLON, Patrick HETZEL, Sébastien LECLERC, Marc LE FUR, Geneviève LEVY, Véronique LOUWAGIE, Gilles LURTON, Olivier MARLEIX, Maxime MINOT, Bernard PERRUT, Bérengère POLETTI, Didier QUENTIN, Alain RAMADIER, Jean-Luc REITZER, Frédéric REISS, Martial SADDIER.