Une nouvelle conférence-débat sur la loi bioéthique annulée par crainte des groupes LGBT



Quelques jours avant la soirée débat organisée le 4 février par l’association Les Eveilleurs d’Espérance, le cinéma Le Cyrano de Versailles qui devait accueillir l’évènement, annule la réservation des salles au motif qu’il redoute « la survenance de troubles à l’ordre public en raison de l’action envisagée de groupes LGBT »

 

La soirée devait porter sur le thème « PMA, GPA, embryons traqués : les victimes de la loi bioéthique ». Etaient invités à animer les débats, Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif Pour Tous, l’ex-députée LREM, Agnès Thill, l’essayiste, Thérèse Hargot et le président de la Fondation Jérôme Lejeune, Jean-Marie Le Méné.

 

Face à cette annulation de dernière minute décidée par le cinéma, les Eveilleurs ont tenté de faire valoir « la fiabilité de [leur] service de sécurité », sans succès. Réagissant dans un communiqué, l’association n’exclut pas « derrière la motivation particulièrement surprenante d’un tel choix (…) une volonté idéologique de faire taire ceux qui veulent éclairer les consciences sur les très graves dérives contenues dans le projet de loi bioéthique ».  Plus largement, elle déplore l’annulation de plusieurs réunions publiques du fait de menaces et « pressions exercées par des groupes idéologiques ».

 

Pour contourner  « cette censure intolérable », l’Association les Eveilleurs a décidé de maintenir la conférence/débat « sous forme de plateau vidéo sur la page Youtube des Eveilleurs ».

 

Pour aller plus loin :

Sylviane Agacinski menacée : sa conférence à l’Université de Bordeaux est annulée

Campagne d’affichage d’Alliance Vita : l’association obtient gain de cause auprès de la justice

Damien Le Guay : « Exiger le droit de ne pas penser comme tout le monde »


Sources: 

Valeurs Actuelles (03/02/2020) - Photo : Dimitris Vetsikas de Pixabay