Une enquête confirme la désaffection des femmes vis à vis de la pilule



Une « enquête réalisée du 8 janvier au 1er août auprès de 4.315 femmes âgées de 15 à 49 ans concernées par la contraception » évoque une désaffection continue de la pilule.

 

La diminution de l’utilisation du contraceptif est significative puisqu'en 2010 « 45% des femmes utilisaient la pilule comme moyen de contraception » alors qu'elles ne sont plus que « 40,5% en 2013, et 36,5% en 2016 », commente l’étude.

 

La pilule reste « le moyen de contraception le plus utilisé », « notamment chez les plus jeunes femmes » selon le baromètre de l'agence sanitaire Santé publique France avec 60,4% des jeunes femmes de 15 à 19 ans. Mais ce pourcentage se réduit avec l’âge des femmes : 59,5% des femmes de 20 à 24 ans l’itilisent, quand seulement 35,4% des femmes de 30 à 34 ans la choisissent.

 

En ce qui concerne les méthodes dites « traditionnelles » comme « la symptothermie, la méthode des températures et le retrait », « moins de 5% de femmes » les utilisent. 

 

Cependant, toujours selon l’étude, « il n'y a pas pour autant "de désaffection vis-à-vis de la contraception" ».  Ainsi, seul 8% des femmes en 2016 disent n’utiliser « aucune contraception » contre « 9,1% en 2013 et 13,6% en 2010 ».

 

Pour aller plus loin :

"J'arrête la pilule" : Une remise en cause de la contraception hormonale


Sources: 

AFP (25/09/2017)