Une anglaise obtient le remboursement d’une GPA au titre de l'indemnisation de son infertilité



Dans une décision récente, la Cour d’appel du Royaume-Uni a admis le remboursement d’une GPA aux Etats-Unis, pour un montant de £560,000, en faveur d’une jeune femme rendue stérile des suites d’un cancer qui n’avait pas été détecté à temps par ses médecins. L’hôpital Whittington a reconnu sa négligence en ne repérant pas les signes de la tumeur cérébrale, conduisant au développement d’un cancer violent. La chimio-thérapie mise en place pour soigner la jeune femme est à l’origine de son infertilité.

 

L’année dernière, la patiente avait déjà reçu en dédommagement la prise en charge d’un traitement contre la stérilité, la conservation de ses ovocytes, et la possibilité d’avoir des enfants par mère porteuse au Royaume-Uni (cf. Royaume Uni : vers la GPA commerciale pour tous ?), pour un montant de £580,000.

 

Comme l’a fait remarquer l’avocat de la plaignante, Irwin Mitchell, c’est la première fois qu’une décision de justice accorde la prise en charge d’une GPA aux Etats-Unis, en indemnisation d’une faute médicale par négligence.


Sources: 

The Telegraph (19/12/18)