Un rappeur américain dénonce "l'eugénisme moderne" pratiqué par le planning familial



Le célèbre rappeur américain Nick Cannon accuse le Planned Parenthood, l’organisme de planification familiale américain, d'organiser un « génocide » de la population afro-américaine, à travers l'avortement.

 

Dénonçant un « eugénisme moderne », la star de la musique a affirmé que l’organisme faisait du « contrôle de la population ». Le rappeur a également pointé du doigt les financements pour un tiers du Planned Parenthood par le gouvernement (cf. Une partie du Sénat américain vote la fin des subventions publiques au planning familial).

 

Nick Cannon avait déjà dit ne pas avoir été surpris par la défaite d'Hillary Clinton à l'élection présidentielle américaine, la taxant de « sournoise et malhonnête » : « Réfléchissez à toutes ces choses qu’elle fait avec le Planned Parenthood. Il s'agit de s'en prendre à notre communauté. Et je ne parle de gentrification, je parle de génocide réel, et cela depuis des années », avait-t-il assuré (cf. Election de Donald Trump : vers une baisse du financement du planning familial américain ?; Les subventions publiques du planning familial menacées et L’avortement au cœur des débats de la Présidentielle américaine).

 

D’après un recensement dans 26 Etats américains[1], près de 37% des avortements de l'année 2012 concernaient des personnes afro-américaines.

 

[1] cité par le site américain CNSnews en 2015.


Sources: 

Fox News 29/11/2016

RT en Français 29/11/2016

Photo : Pixabay, DR