Un médecin canadien condamné pour la deuxième fois pour avoir inséminer artificiellement plusieurs femmes sur 30 ans



Hier, un médecin canadien spécialisé dans le traitement de l'infertilité a été radié pour avoir inséminé plusieurs femmes « en utilisant soit son propre sperme, soit celui de mauvais donneurs », et ce « pendant plusieurs décennies » dans sa clinique d'Ottawa.

 

Bernard Norman Barwin, âgé de 80 ans, a été radié de l'ordre et condamné à une amende de 10 000 dollars canadiens (6 700 euros), son comportement ayant été jugé « consternant » et « répréhensible » par la commission disciplinaire de l'ordre des médecins de l'Ontario. « Vous avez trahi la confiance (de vos patients) et par vos actions vous avez durement affecté des personnes et leurs familles, et provoqué des dégâts irréparables qui vont toucher plusieurs générations » a noté la commission.  En 2014, le médecin avait déjà été reconnu coupable d'avoir « inséminé artificiellement trois femmes avec le sperme d'un mauvais donneur ».

 

Une action en justice collective à son encontre a été engagée, pour une « série de naissances - entre 50 et 100 de bébés conçus artificiellement avec le sperme d'un mauvais donneur ». L’une de ses filles, Rebecca Dixon, ayant appris à l'âge de 25 ans que Bernard Norman Barwin était son père biologique, a expliqué sa « répulsion ». « A ce moment, ma vie a changé pour toujours », a-t-elle ajouté.


Sources: 

AFP (26/06/2019)