Trafic d’organes de fœtus avortés : deux sociétés californiennes condamnées



Mises en cause dans les vidéos du Center for medical progress, qui dénonçaient lors de l’été 2015 le trafic d’organes de fœtus avortés réalisé par le Planning familial américain (cf. Le Planning Familial : Une entreprise au cœur de la vente d’organes d’enfants avortés), deux sociétés californiennes ont fait l’objet d’une enquête et viennent d’être condamnées par le comté d’Orange. DV Biologics et DaVinci Biosciences, clientes du Planned Parenthood, ont illégalement vendu des tissus et organes de fœtus avortés, triplant leur chiffre d’affaires entre 2009 et 2011.

 

Les deux entreprises ont entre 60 et 120 jours pour cesser toute activité sur le sol californien et reconnaitre leur responsabilité pénale dans la vente illégale de tissus et cellules de fœtus. Elles devront verser 7,8 millions de dollars en échange de l’abandon des poursuites à leur encontre. Cette somme représente les profits réalisés sur leurs activités illégales.

 

David Daleiden, à l’initiative de l’enquête du Center for medical progress, s’est félicité de ce dénouement. Il appelle désormais le procureur à enquêter sur le rôle du Planning familial américain dans l’opération.


Sources: 

Washington times, Bradford Richardson (12/12/2017)