Surpoids et problèmes cardiovasculaires, les enfants nés d'une FIV plus exposés



Une étude présentée lors de la conférence de l’European Society of Human Reproduction à Genève a révélé que les enfants issus de fécondation in vitro (FIV) étaient plus enclins au surpoids. Parmi les 136 enfants nés d’une FIV examinés aux Pays-Bas, ceux de taille moyenne et âgés de neuf ans, pesaient environ 680 grammes de plus que les autres, du même âge et de la même taille, conçus naturellement.

 

Le docteur Helen Zandstra, de l’université de Maastricht aux Pays-Bas, explique : « C’est une différence de poids suffisamment importante pour qu’on s’y intéresse, parce que des enfants en surpoids seront portés à devenir des adultes en surpoids. Nous pensons que les enfants issus d’une FIV pourraient être prédisposés à des problèmes cardiovasculaires, incluant des problèmes de cœur, dans leur vie future ».

 

Modifiant le comportement des cellules dans les premiers jours de vie, les hormones prescrites aux femmes en vue du prélèvement de leurs ovocytes dans le cadre d’une FIV, pourraient être la cause du surpoids de leur enfant. 


Sources: 

Daily Mail, Victoria Allen (04/07/2017)