Royaume Uni : vers la GPA commerciale pour tous ?



Au Royaume-Uni, la Chambre des Lords a débattu la semaine dernière de la GPA, pressant le gouvernement de réformer la loi en vigueur. Ils considèrent que l’interdiction de GPA commerciale « a un effet préjudiciable sur la GPA altruiste ».

 

«La maternité de substitution est un sujet qui souffre énormément du journalisme sensationnel et de la diffusion médiatique», a déclaré Baroness Barker, qui a ouvert le débat. « [Pourtant la GPA] a un rôle important à jouer dans notre société, aidant à créer des familles tant désirées », a-t-elle poursuivie, soutenant que « la composition des familles modernes et la pratique de la maternité de substitution méritait d'être étudiée davantage par le gouvernement ». Elle considère que cette pratique est du ressort de la HFEA, qui pourrait en recueillir les données.

 

Certains membres de la chambre des Lords ont également demandé au gouvernement d'étudier la possibilité de légiférer pour que les ordonnances parentales puissent être établies avant la naissance, donnant aux parents biologiques de « meilleurs droits lors de la conclusion d'un contrat de maternité de substitution ». Enfin, ils ont soulevé la question des parents célibataires ayant recours à la GPA.

 

La porte-parole du gouvernement, la baronne Chisholm, a informé le Parlement que le ministère de la Santé produirait des directives sur la maternité de substitution et consulterait bientôt les intervenants concernés. La loi serait également modifiée pour accorder aux parents célibataires les mêmes droits que les couples lorsqu'ils demandent des ordonnances parentales.

 

 


Sources: 

Bionews, Ryan Ross (19/12/2016)