Remboursement du voyage pour les femmes d'Irlande du Nord qui veulent avorter en Angleterre



Alors que l’Angleterre légalisait il y a 50 ans, l’avortement en Angleterre, au pays de Galles et en Écosse, le gouvernement britannique a révélé lundi ses intentions en vue de fournir des services d'avortement gratuits en Angleterre pour les femmes d'Irlande du Nord, où l’avortement reste illégal, sauf dans des cas très limités.

 

En juin, le gouvernement anglais avait annoncé que le NHS prendrait désormais en charge les frais de ces avortements (cf. Royaume Uni : l'avortement désormais gratuit pour les irlandaises du Nord et Extension de la gratuité des avortements pour les irlandaises du Nord en Ecosse et au Pays de Galles ). Hier, il s’est engagé à financer les frais de voyage et de logement des Nord-Irlandaises dont le revenu est inférieur à 15 276£ ou qui reçoivent des allocations. Un système central de réservation téléphonique doit aussi être proposé aux femmes pour organiser le rendez-vous avec un professionnel de la santé en Angleterre.

 

En 2015/2016, 16 avortements ont été réalisés en Irlande du nord. En 2015, 833 femmes se sont rendues d'Irlande du nord en Angleterre pour avorter.

 

L'organisation Right To Life a dénoncé une « intervention extraordinaire du gouvernement britannique dans les affaires décentralisées de l'Irlande du Nord », estimant que ces mesures visaient à inciter à l’avortement « les femmes les plus pauvres et les plus vulnérables matériellement (…) sans qu’aucune aide alternative ne leur soit proposée si elles choisissaient de garder leur bébé ».

 

Le nouveau système devrait être en place avant la fin de cette année.


Sources: 

The Guardian, Jessica Elgot (23/10/2017) ; BBC (23/10/2017) ; Afp (24/10/2017)