Refus du prélèvement d’organes : la commission des affaires sociales lance une mission flash



Mercredi 29 novembre, la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a chargé le député LREM Jean-Louis Touraine d’une mission flash sur le prélèvement d’organes. Il devra notamment « comprendre pourquoi le taux de refus varie selon les régions » et identifier les « circonstances dans lesquelles se produisent ces refus ».

 

La loi santé est venue modifier les modalités de refus, « réduisant considérablement la possibilité pour la famille de s’opposer au prélèvement au nom de leur proche décédé ». Ces nouvelles règles sont entrées en vigueur au 1er janvier 2017 (cf. Etape ultime pour le consentement présumé au don d’organes, Prélèvement d'organes : le ministère de la santé publie les modalités d'entretien avec les proches). « D’après les premiers chiffres dont je dispose pour 2017, on observe toujours des différences significatives en fonction des régions. Nous souhaitons trouver les raisons de ces disparités et les corriger », résume le député. Il estime que la formation du personnel n’y est pas étrangère.

 

Jean-Louis Touraine « auditionnera une douzaine d’experts et rendra son rapport d’ici trois semaines ».

 

Pour aller plus loin : Don d’organes : un plan national d’envergure passé sous silence


Sources: 

La Croix, Loup Besmond de Senneville (30/11/2017)