Québec : Les demandes d'euthanasie dépassent les estimations



Au Québec, la parution de données rendues publiques par les centres intégrés de santé et les centres hospitaliers universitaires sur l’aide médicale à mourir fait débat.

 

Ces données révèlent qu’entre décembre 2015 et juin 2016, 253 patients québécois ont demandé l’aide médicale à mourir, qui a été effective pour 166 d’entre eux. Six mois après l'entrée en vigueur de la loi sur les soins de fin de vie, le chiffre, qui dépasse largement les prévisions des spécialistes, a de quoi surprendre. « On ne s'attendait pas à un aussi grand nombre de demandes », déclare le Dr Jacques Laplante, directeur des services professionnels au Centre de santé et de services sociaux de Lanaudière. 

 

Parmi les 87 demandes non administrées, 16 personnes avaient changé d’avis.

 

D’après le Dr Yves Robert, secrétaire du Collège des médecins, la Commission sur les soins de fin de vie, comme le collège des médecins, se demande si certains patients n’ont pas reçu trop rapidement l’aide médical à mourir. « Dans la loi québécoise, il n’y aucun délai maximal qui est prévu », explique-t-il. Les deux instances prévoient de se rencontrer au plus tard au mois d’août, pour évoquer la question. La commission semble douter que certains patients aient été aptes à consentir. Elle se demande aussi si les deux médecins chargés de donner leur accord à la demande d’euthanasie sont bien « indépendants l’un de l’autre, mais aussi si le patients était réellement en fin de vie ».

 

La loi oblige tous les établissements de santé du Québec à produire un rapport tous les six mois, dans lequel ils indiquent le nombre de demandes d’aide médicales à mourir formulées et administrées. Le rapport est publié sur le site internet de l’établissent. 


Sources: 

TVA Nouvelles 06/07/2016, L'action (Caroline Morneau) 06/07/2016, Ici Radio Canada 06/07/2016