Publicité pro-IVG en Allemagne : l'interdiction en débat



Condamnée à 6000 € d’amende en novembre dernier, la gynécologue allemande Kristina Hänel a décidé de militer pour l’abolition de l’alinea 219a, interdisant toute forme de publicité pour l’avortement en Allemagne. Elle faisait effectivement de la publicité pour l’avortement sur son site Internet.

 

Résignée à payer son amende, elle a cependant déposé au Bundestag une pétition de 150 000 signatures.

 

Si les sociaux-démocrates (SPD), les Verts et l'extrême gauche (Die Linke) sont favorables à la suppression de cet alinea, l'Union des conservateurs (CDU-CSU) préfère une révision permettant « une distinction plus claire entre la publicité et l'information ».

 

Ce débat est devenu le nouveau débat féministe en Allemagne. La gynécologue, qui considère que son site internet fait de l’ « information » et non de la « publicité », se dit prête à saisir la justice européenne, « si le Bundestag choisit une simple révision ».


Sources: 

Ouest-France, Christelle Guibert (13/03/2018)