Planning Familial américain : organisme de santé publique ou mouvement politique ?



Dans son rapport d’activité annuel, l’organisation américaine Planned Parenthood révèle avoir procédé en 2017 à 321 384 avortements, générant un profit de 98,5 millions de dollars.

 

Le rapport insiste sur les autres activités de l’organisation en soins prénataux et de contraception : le Planned Parenthood  a organisé « 3 889 adoptions et procuré 7 762 soins prénataux » en 2017. Cependant, cette activité représente « une adoption pour 83 avortements, et un soin prénatal pour 41 avortements ».

 

L’ancien directeur du Planned Parenthood, Abby Johnson, souligne que l’organisation a prodigué ses services à  « 100 000 personnes de moins qu’en 2016 » tout en réussissant à dépasser « la barre des 321 000 avortements en 2017 ». Selon lui, ces chiffres démontrent que « par ses activités et ses manifestations », le Planned Parenthood  « n’est plus un organisme de santé publique, mais un mouvement politique pro-avortement, inculquant sa vision au plus grand nombre possible ».


Sources: 

IEB (15/01/2018)