PJL santé voté au Sénat : Au fil du texte, des dispositions élargissent l'accès à l'IVG


Hier après-midi, les sénateurs ont procédé au vote solennel du projet de loi de modernisation de notre système de santé. Par 185 voix contre 30, ils ont adopté un texte fleuve dans lequel se trouvent de nombreuses dispositions sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG) et ce, malgré le travail des sénateurs en commission des affaires sociales (cf. Gènéthique vous informe du 23 juillet 2015).

 

En bref, ce que contient le projet de loi santé - consultez l'infographie Gènéthique en cliquant ici.

  • Délivrance de la pilule du lendemain sans restriction dans les lycées (art.3) (plus de détails)
  • Orientation des lycéens vers un centre de planification ou d'éducation familial (art 3) (plus de détails)

 

Des sénateurs se félicitent de ces "avancées sur l'IVG" et regrettent le silence sur le don d'organes

Bien que les groupes socialiste, écologiste, et communiste aient annoncé qu'ils s'abstiendraient sur ce texte, la sénatrice Catherine Génisson, pour le groupe socialiste, « acte la suppression du délai de réflexion avant une IVG, la nouvelle compétence pour les sages femmes, et la pratique des IVG en centre de santé », tandis qu’Aline Archimbaud, du groupe EELV s'en « félicite ». Cette dernière espère en revanche que « la navette parlementaire trouvera un compromis satisfaisant » sur le don d'organe. Jean-Marie Vanlerenberghe, pour l'UDI, a conclu la discussion en saluant la suppression du délai de réflexion avant une IVG : « 40 ans après, la loi Veil est arrivé à l'âge adulte. Il nous a semblé qu'il était nécessaire de simplifier son application ». Il regrette en revanche qu'il n'y ait plus de disposition sur le don d'organe : « Personne ne remet en cause le don d'organe automatique [...] ce n'est pas normal que le don d'organes soit de 20% à Nantes, et 40% en région parisienne, c'est une question de sensibilisation ».

 

Le projet de loi doit maintenant faire l'objet d'une discussion en commission mixte paritaire. Gènéthique suivra pour vous cette dernière étape.

 

Retrouver les autres articles Gènéthique sur le projet de loi santé :

Le PJL Santé en 1ère lecture au Sénat : Une infographie pour comprendre les enjeux bioéthiques

Projet de loi santé : Les sénateurs amorcent la discussion

PJL Santé : L'IVG, cheval de bataille du gouvernement et de la délégation aux droits des femmes  

PJL Santé : Le Sénat précise le rôle du médecin libéral dans le traitement de la douleur

IVG : Le groupe Les Républicains s'oppose à la suppression du délai de réflexion

Projet loi santé : Avant 12 semaines, l'IMG, une "simple" IVG ?

Les sénateurs s'opposent aux quotas d'IVG