Pilule contraceptive et accidents vasculaires cérébraux, quelle incidence ?



La mise à jour d’un rapport initialement publié dans Medlink Neurology en 2003 a été faite sur les liens entre contraception hormonale et accidents vasculaires cérébraux (AVC).

 

Il distingue les différentes formes d’AVC : AVC hémorragiques pour lesquels il ne semble pas y avoir d’incidence, et les AVC ischémiques, beaucoup plus fréquents (85% des AVC) pour lesquels la prise de contraceptifs oraux augmente la tension artérielle et rend le sang hypercoagulable (plus susceptible de coaguler).

 

Il conclut que la prise de contraceptifs hormonaux  « devrait être découragée » si les femmes présentent d’autres facteurs de risques de maladie cardiovasculaire. Ces facteurs de risque comprennent l'hypertension artérielle, la cigarette et les migraines, en particulier les migraines avec des troubles sensoriels tels que des éclairs de lumière et des picotements dans les mains ou le visage.

 

Ce rapport met également  en évidence la nécessité d’améliorer les rapports médecin-patiente : 15% des patientes, dûment averties par leur médecin des risques encourus, continuaient à prendre des contraceptifs oraux.


Sources: 

Mecical Press (05/3/2018), DailyMail (08/3/2018)