Natalité : la France passe « sous la barre symbolique des deux enfants par femme »



Avec 1,92 enfant par femme en 2016, la France conserve l’indicateur conjoncturel de fécondité le plus élevé d’Europe devant la Suède (1,85) et l’Irlande (1,81). C’est ce que montre le rapport de l’office statistique Eurostat publié ce mercredi. Cependant, pour la première année, la France passe « sous la barre symbolique des deux enfants par femme ». Une baisse de la fécondité qui se poursuit sur 2017. Avec 1,34 enfant par femme, l’Italie et l’Espagne sont les « bons derniers » du classement.

 

L’âge moyen des femmes à la naissance de leur premier enfant en Europe est de 29 ans.

 

Les familles nombreuses sont plus exceptionnelles. En Europe la venue du troisième enfant « ne représente plus qu’une naissance pour 8, soit 12% du total : « un faible pourcentage qui explique aussi l'incapacité de l'Europe à atteindre le taux de renouvellement des générations ». En France, ce pourcentage atteint encore de 15%.

 

Ces chiffres recouvrent des scénarios de hausses et de baisses des naissances très contrastés selon les pays.


Sources: 

Le Figaro, Agnès Leclair (28/03/2018) ; RTBF, Virginie Lefour (28/03/2018)