March for life aux Etats-Unis : « un tournant historique pour la défense de la vie »



Le 27 janvier, des dizaines de milliers de manifestants, parmi lesquels « une grande majorité de jeunes », se sont retrouvés à Washington pour la 44ème édition de la Marche Pour la Vie. Ils ont défilé depuis les pelouses de la Maison Blanche jusqu’au Capitole, tout près de la Cour Suprême, institutions qui « pourraient faire basculer dans les prochains mois la législation sur l’avortement, légal aux Etats-Unis depuis 1973 ». Le nouveau contexte politique rend optimistes les manifestants : « Nous avons espoir que cette administration entende maintenant nos inquiétudes (…) que soient adoptées des lois pour protéger les enfants à naître, des lois qui prennent en compte toutes les femmes qui vivent une crise de grossesse, ne savent pas vers qui se tourner et ignorent qu’il existe des alternatives à l’IVG ».

 

Le vice-président Mike Pence était présent, une « première historique », signe du soutien de la Maison Blanche. Il a déclaré : « Nous avons atteint un tournant historique dans la défense de la vie (…) la vie est en train de gagner». La conseillère du nouveau président, Kellyanne Conway, était également présente. Jeanne Mancini, présidente de la Marche pour la vie américaine, estime qu’il s’agit « d’une manière pour eux de signaler la direction qu’ils comptent donner à l’administration sur les politiques prolife ». Elle explique l’un des prochains objectifs du mouvement prolife américain : « Faire passer au Congrès un projet de loi capable d’interdire les avortements tardifs », une initiative « très soutenue aux Etats-Unis ». Dans le fond, « l’objectif le plus important à nos yeux est de changer les cœurs et les esprits en créant une culture où l’avortement deviendrait impensable, où il n’y aurait plus de besoin ou de désir d’avorter », développe-t-elle.

 

Le pape François a lui aussi « exprimé son chaleureux soutien et sa reconnaissance » aux manifestants. Il « espère que cette marche (…) aidera à mobiliser les consciences pour la défense du droit à la vie et à prendre des mesures efficaces pour garantir sa protection légale ».


Sources: 

Famille chrétienne, Antoine Pasquier (29/01/2017); Aleteia, Isabelle Cousturié (29/01/2017); AFP, Sébastien Blanc-Elodie Cuzin (27/01/2017)