L’IVG en Irlande du Nord débattu au Parlement Britannique le mois prochain



Le projet de loi dépénalisant l’avortement en Irlande du Nord va être présenté aux députés britanniques d’ici un mois par Diana Johnson, députée travailliste, selon le processus du « projet de loi dix minutes » : ce processus offre dix minutes au député pour défendre de son projet de loi, puis l’ensemble des députés décide de le présenter ou non. S’il est approuvé, cela vaut pour première lecture.

 

Diana Johnson a déjà fait usage de ce même processus en mars 2017 en vue de soutenir la dépénalisation de l’avortement jusqu’à 24 semaines en  Angleterre et au Pays de Galles. Si les députés avaient adopté une motion, la loi ne serait pas passée.

 

Actuellement en Irlande du Nord, l’avortement est autorisé « si la vie de la femme est en danger ou s'il existe un risque d'atteinte grave à sa santé mentale ou physique ».

 

Voir aussi :

Dépénalisation de l’IVG : 173 députés réclament la fin de l’exception nord-irlandaise

Avortement en Irlande du Nord : La Cour suprême britannique ne se prononce pas

Des élus irlandais et britanniques réclament la dépénalisation de l'avortement en Irlande du Nord

Le Parlement britannique vote en 1ère lecture l’interdiction des avortements sélectifs


Sources: 

The Irish News, John Monaghan (17/09/2018)