L’Insee publie le bilan démographique 2015



L’Insee[1] a dévoilé les chiffres de son bilan démographique 2015 ce mardi 19 janvier. Au premier janvier, la France comptait 66.6 millions d’habitants, soit 247 000 personnes de plus que l’année précédente.

 

Toutefois l’espérance de vie à la naissance connaît une « baisse notable » de 0.4 an pour les femmes et 0.3 an pour les hommes. « Phénomène le plus marquant de ce bilan démographique », qui s’explique par « la surmortalité liée aux épisodes sanitaires de 2015 ».

 

L’année 2015 a aussi été marquée par une baisse de 2,3% des naissances (19 000 naissances en moins qu’en 2014). Cette baisse n’est  « toutefois pas jugée ‘importante’ par Marie Reynaud, responsable des études démographiques et sociales de l’Insee », car « les chiffres fluctuent autour de 800 000 naissances depuis plusieurs années ».

 

Le taux de fécondité « passe sous la barre symbolique de deux enfants par femme » et rejoint le niveau de 2005, c’est à dire

1.96 enfant par femme. « Cette tendance à la baisse de la fécondité s’observe en France chez les femmes de moins de 30 ans depuis la fin des années 70. Elle s’est accentuée en 2015 » précise l’Insee. L’âge de la maternité est ainsi en constante augmentation : de 30.3 ans en 2014, il passe à 30.4 ans en 2015.

 

Le nombre de décès est quant à lui au plus haut depuis la seconde guerre mondiale, avec 41 000 décès de plus qu’en 2014. Les taux de mortalité « se sont accrus aux âges élevés principalement du fait de conditions épidémiologiques et météorologiques peu favorables » analyse l’Insee.

 

[1] Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques


Sources: 

Le Figaro (19/01/2016)