Les salariés qui accompagnent un proche malade pourront prendre un "congé proche aidant"



A partir du 1er janvier 2017, les salariés qui aident un proche malade, âgé ou handicapé pourront bénéficier d’un « congé proche aidant ». Un décret paru le 18 novembre officialise cette mesure de la loi relative à l'adaptation de la société au vieillissement (ASV).

 

Ce « congé proche aidant » est sans solde, d'une durée de trois mois, et renouvelable une fois. Il remplace le « congé de soutien familial », mais ses conditions d'accès sont plus souples, puisque les aidants sans lien de parenté avec la personne qu'ils aident pourront en bénéficier. Le décret d’application souligne que les salariés pourront donc prétendre à une meilleure « articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle et familiale ».

 

En France, près de 8,3 millions de personnes accompagnent un proche en perte d'autonomie. La ministre de la Santé, Marisol Touraine a salué cette « avancée sociale majeure (...) attendue depuis de nombreuses années ». 


Sources: 

L'Express avec AFP (21/11/2016).