Les implants médicaux défectueux : un scandale sanitaire mondial



A l’issue de l’enquête internationale sur les implants médicaux défectueux  « Implant files », lancée en 2014, des voix se lèvent pour demander la mise en place d’une autorisation européenne de mise sur le marché pour les implants, après une étude comparative avec une balance bénéfice/risque, comme il en existe pour les médicaments. A ce jour, de nombreux dossiers incomplets ont été déclarés recevables et, tout autour du monde, de nombreuses victimes ont été recensées. Certaines sont décédées.

 

En particulier, concernant les implants Essure : ceux-ci ont été approuvés en 2001 en Europe et en 2002 aux Etats-Unis. Environ un million de femmes l’ont reçu. Or, des milliers de cas de complications ont été recensés, comme des oxydations ou migrations de l’implant vers l’abdomen, provoquant des perforations. En France, environ 1 000 retraits de ces dispositifs ont dû être effectués. Des actions en justice ont été intentées.

 

L’autorisation de commercialisation d’Essure a été suspendue l’année dernière en Europe. Bayer a arrêté les ventes aux Etats-Unis, invoquant un déclin de la demande, et en Australie, en justifiant par des raisons commerciales.


Sources: 

Le Monde, Jérôme Fenoglio, Chloé Hecketsweiler et Emeline Cazi (25/11/2018) ; The Guardian (25/11/2018)