Le Saint Père, les responsables des mouvements œcuméniques exhortent à « protéger la vie »



Hier, à l’occasion du 25e anniversaire de l’encyclique Evangelium Vitae du pape Jean-Paul II sur « la valeur et l’inviolabilité de la vie humaine », le Saint Père a invité à « investir dans la culture et dans l’éducation pour transmettre aux générations futures les valeurs de la vie », à annoncer avec « courage » que « toute vie humaine, unique et irremplaçable, est une valeur inestimable ». Le pape François a souligné que la vie n’était pas « un concept abstrait » mais qu’elle se manifeste dans « une personne en chair et en os » : un enfant tout juste conçu, un malade en état terminal, un chômeur, un migrant… « Tout être humain est appelé (…) à jouir de la plénitude de la vie. » Il a ajouté que « toute menace à la dignité et à la vie humaine » avait un retentissement dans le cœur de l’Eglise avant de rappeler que « les atteintes à la dignité et à la vie des personnes continuent, avec de nouvelles menaces et de nouveaux esclavages » qui rendent  « plus que jamais actuel » le message de l’Encyclique.

 

A sa suite, le Conseil Œcuménique des Eglises et des organisations œcuménique régionales (COE) a exhorté, en cette période de pandémie « à contribuer par tous les moyens à nos efforts collectifs pour protéger la vie». Les responsables ont invité « les Églises du monde entier à revoir leur rôle dans la société en prenant soin des pauvres, des malades, des marginaux et des personnes âgées – tous ceux qui sont le plus exposés aux risques liés au COVID-19 ».

 


Sources: 

Zenit (26/03/2020) - Zenit, Anne Kurian (25/03/2020) - Aleteia (25/03/2020)