Le risque de cancer pédiatrique est démultiplié après une Fécondation In-Vitro



Des chercheurs de l’Université du Minnesota au Etats-Unis, ont réalisé une étude de grande ampleur pour approfondir le risque de cancer chez les enfants issus d’une FIV[1]. Cette étude, publiée dans Jama Pediatrics, a porté sur 2 542 533 enfants nés entre 2004 et 2013 dans 14 états américains, dont 275 686 enfants conçus par FIV. « Cette étude de cohorte basée sur la population comptait près de 2,5 fois le nombre d'enfants conçus par FIV par rapport à des études antérieures sur le sujet en Scandinavie et au Royaume-Uni ».

 

Les résultats de l’étude indiquent que le taux global de cancer pour 1 million d’enfant est de 17% plus élevé chez les enfants conçus par FIV, et que ces derniers présentent un taux de tumeurs hépatiques 2,5 fois plus élevé que les enfants conçus naturellement. Les autres types de cancers pédiatriques se retrouvent à même fréquence dans les deux groupes. Le Professeur Logan Spector, professeur de médecine et membre du centre de cancérologie de l’Université du Minnesota, tempère cependant ces résultats en rappelant que cette étude ne permet pas d’identifier si le risque de cancer est augmenté par la FIV elle-même ou par l’infertilité initiale des parents.

 

Pour aller plus loin :

Plus de déficiences intellectuelles chez les enfants nés de PMA ?

Le liquide nourricier des éprouvettes impacterait la santé des enfants issus de FIV

Plus de risques de maladies cardio-vasculaires chez les enfants nés de PMA ?

Les FIV pourraient favoriser des cancers du sein et des ovaires ?

Les femmes qui font une FIV augmentent de 40 % leur risque d’avoir une complication grave à l’accouchement

 


[1] Fécondation In-Vitro


Sources: 

Medical Press,