Le Portugal passe outre le veto présidentiel et autorise la GPA



Le Parlement portugais a adopté mercredi une version amendée de la loi autorisant la GPA, déjà votée en mai, mais bloquée par le veto présidentiel (cf. PMA, GPA : le Portugal ouvre toutes les portes ,  Portugal : Un véto présidentiel contre la gestation pour autrui ). Elle a été approuvée à une courte majorité rassemblant les voix du bloc de gauche, du parti socialiste, des verts et de 20 députés du parti social démocrate. Le chef de l’Etat Marcelo Rebelo de Sousa promulguera prochainement le nouveau texte de loi.

 

Les amendements introduits concerne « les garanties visant à protéger les droits de la mère porteuse et de l’enfant à naitre » : un contrat est rendu obligatoire entre les parties concernées, « qui précise notamment les dispositions à prendre en cas de malformation du fœtus ou d’une éventuelle interruption volontaire de grossesse ».

 

Note Gènéthique : La première adoption avait suscité en mai la réaction :


Sources: 

AFP (20/07/2016)