Le Parlement argentin se prononce en faveur de la légalisation de l’avortement



Au terme de 22 heures de discussions, les députés argentins ont voté en faveur de l’avortement, à 129 voix ‘pour’ et 125 voix ‘contre’. Le texte doit désormais passer au Sénat, réputé « plus conservateur ».

 

L’équilibre des votes s’est inversé plusieurs fois pendant les négociations. La gauche mise à part, favorable à l’avortement, tous les partis étaient divisés. « La fracture de la société argentine sur l'avortement s'est répétée à l'intérieur de l'hémicycle et des partis politiques ».

 

Faire adopter le projet de loi au Sénat risque de s’avérer plus difficile : « Beaucoup de législateurs des provinces du nord, plus conservateurs et avec des majorités sociales contre l'avortement, ont déjà anticipé et annoncé qu'ils voteraient contre ».

 

« C'est absurde et injuste d'approuver une loi qui autorise à tuer des êtres humains qui doivent être respectés, dès leur conception », a dénoncé Luis Pastori, député de l'Union civique. Quant à Sebastián Bragagnolo , député de Cambiemos il rappelle avec force que « la femme n'a pas droit à l'avortement, elle a droit à la santé. L'enfant à naître est biologiquement et scientifiquement un être humain ».


Sources: 

AFP (14/06/2018) - El Pais (14/06/2018)