L’Arkansas et le Kentucky en passe d'interdire les avortements en raison de pathologies du fœtus



Hier, le Sénat de l’Arkansas aux Etats-Unis a approuvé un projet de loi interdisant aux médecins de pratiquer des avortements en raison d’un diagnostic de trisomie 21. Cette loi fait suite à celle adoptée la semaine dernière dans ce même état, interdisant l'avortement après 18 semaines de grossesse (cf. Arkansas : la limite pour une IVG passe de 20 à 18 semaines). Avant le vote, la sénatrice Breanne Davis a présenté avec émotion une résolution reconnaissant la Journée mondiale de la trisomie 21, qui se tient aujourd’hui, accompagnée de sa fille Everly, porteuse de trisomie 21.

 

De son côté mardi dernier, le gouverneur du Kentucky, Matt Bevin, a signé un projet de loi interdisant l’avortement en raison « du sexe, de ses origines ou de pathologies du fœtus ». La mesure fait l’objet d’un recours en justice par l’Union américaine des libertés civiles (ACLU), au nom de la seule clinique d’avortement de l’Etat, qui affirme que « les femmes ont, en vertu de la Constitution, le droit de subir des avortements fondés sur la race, des avortements fondés sur le sexe et des avortements fondés sur un handicap ». Les partisans du projet de loi, y compris la parlementaire Melinda Gibbons Prunty, déclarent au contraire « qu'il empêche les fœtus d'être discriminés en raison de leur handicap, de leur sexe ou de leur race » et que « les avortements dans ces cas rappellent le mal social de l'eugénisme ». Les sénateurs de l'Ohio et de l’Iowa viennent tous deux d'approuver des lois similaires.

 

Pour aller plus loin :

USA : l’Utah vote l’interdiction d’avorter les fœtus porteurs d'anomalie génétique

Deux initiatives législatives pro-vie aux USA

L’interdiction d’avorter les bébés porteurs de trisomie 21 en Indiana sera-t-elle maintenue ?

Arkansas : l’interdiction de l’avortement médicamenteux levée provisoirement

Arkansas : la Cour Suprême américaine confirme la loi très stricte limitant les avortements médicamenteux

La nouvelle loi du Mississippi limitant l’avortement bloquée par un juge pour 10 jours

 


Sources: 

Washington Times, (20/03/19) ; The Hill, Owen Daugherty (20/03/19) ; The Hill,  Morgan Gstalter (20/03/19)