La République en Marche vers une PMA remboursée pour toutes



La République en Marche, parti majoritaire français, a exposé lundi soir ses positions en faveur de la PMA pour toutes les femmes, célibataires et couples de femmes comprises. Des positions vont au-delà des promesses de campagne d’Emmanuel Macron : LREM s’est prononcée en faveur d’un remboursement systématique de toutes les PMA par la Sécurité Sociale.

 

Le bureau exécutif, d’une trentaine de membres, « s'est positionné en faveur de l'établissement de la filiation à la naissance de l'enfant pour les deux mères, sans distinction », explique Thomas Mesnier, ainsi qu' « en faveur de l'auto-conservation des ovocytes ».

 

Le groupe de travail a réaffirmé le principe de gratuité des dons. Concernant l’anonymat du donneur il prévoit deux possibilités : soit « le donneur accepte de donner toute son identité » qui sera révélée à l'enfant à sa majorité, soit « le donneur n'est pas favorable à donner son identité mais l'enfant à sa majorité aurait au moins accès à des données non identifiantes du type la couleur des yeux, des cheveux, ainsi qu'aux antécédents médicaux ».

 

Quant à la GPA, le parti présidentiel a estimé qu’ « à l'heure actuelle, il n'était pas opportun d'aller plus loin ».

 

« La position du gouvernement sera rendue publique à l'automne », a annoncé de son côté Agnès Buzyn, ministre de la Santé, ajoutant qu’il était « peu probable » que le gouvernement aille à l'encontre de la position adoptée par La République en Marche (LREM).

 

Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'égalité femmes-hommes, a aussi affiché son soutien à la proposition : « La PMA doit être ouverte à toutes les femmes, y compris célibataires ou en couple avec d'autres femmes, je crois également qu'elle doit être remboursée par la Sécurité sociale, de la même manière que le parti de la République en marche le défend ».

 


Sources: 

AFP (24/07/2018 & 25/07/2018)