La pratique de la sédation est en hausse constante aux Pays-Bas



Aux Pays-Bas, en 2016, 20% des personnes décédées à domicile étaient inconscientes au moment de leur mort.

 

Cette pratique consiste à administrer à un patient, pendant la dernière phase de sa vie, des substances délivrées par le pharmacien, principalement du Midazolam[1], afin que ce dernier ne soit pas conscient au moment de sa mort.

 

L’administration d’une sédation a concerné 32 500 personnes en 2016 aux Pays-Bas, soit une augmentation de 14 000 personnes en 5 ans [2].

 

[1] Le Midazolam  est un produit recommandé pour les sédations par les directives de la Société royale de Médecine des Pays-Bas (KNMG).

[2] « Selon les cas étudiés par la SFK (Fondation pour les statistiques pharmaceutiques), la moyenne d’âge des personnes décédées après sédation s’élève pour 2016 à 76 ans ». 

 


Sources: 

Institut Européen de Bioéthique, (23/03/2017)