Impression 3D : De la peau fonctionnelle pour les grands brûlés ?



Des scientifiques espagnols ont mis au point un prototype d’imprimante 3D qui peut créer de la peau humaine fonctionnelle.

 

La peau, qui peut être utilisée pour soutenir les grands brûlés et ceux qui ont besoin de greffes de peau, pourrait être un des premiers organes humains vivants produit par bio-impression.

 

Les bioprinteurs travaillent en déposant des gouttelettes d’ « encre biologique » contenant du matériel biologique dans un hydrogel. Les cellules, qui doivent être manipulées avec soin pour éviter de les endommager, sont mélangées avec des polymères pour stabiliser la structure.

 

La fabrication des substituts de la peau est parfois longue. Au contraire, le procédé mis au point par l’équipe Espagnole permet de produire 100 cm2 de peau en moins de 35 minutes. La peau est fabriquée à partir de stock de cellules pour un usage industriel, ou bien à partir de cellules de patient pour un usage thérapeutique.

 

Les auteurs expliquent que l’imprimante reproduit la structure naturelle de la peau et peut générer son propre collagène humain évitant l’utilisation de collagène animal[1].

 

 

[1] Le collagène est une famille de protéines, le plus souvent présente sous forme fibrillaire. Ces protéines ont pour fonction de conférer aux tissus une résistance mécanique à l'étirement.


Sources: 

Bionews (30/01/2017)