Greffe de peau de porc à l’homme : un essai mené aux Etats-Unis



Aux Etats-Unis, la société de biotechnologie XenoTherapeutics a été autorisée par la FDA[1] à mener un premier essai de xénotransplantation : greffer de la peau de porcs génétiquement modifiés[2] à l’homme. Cette peau, baptisée Xeno-Skin, est destinée à des grands brûlés.

 

Le premier patient a d’ores et déjà reçu une greffe temporaire de Xeno-Skin (un carré de 5cm de côté), et simultanément, une greffe de peau humaine, pour permettre aux chercheurs de comparer les résultats. Aucun problème immunitaire ou de transmission de virus animal n’a été rapporté. La Xeno-Skin a été retirée cinq jours après, et remplacée par une greffe permanente de peau prélevée sur la cuisse du patient. Cinq autres victimes de brûlures devraient être greffées, sur une surface plus importante. Ces greffes sont prévues pour être temporaires, et seront retirées une fois que la peau du patient se sera régénérée. Elles favorisent la vascularisation de la plaie, étape clé du processus de guérison, qui permet également de lutter contre les infections.

 

La peau de porc génétiquement modifiée pourrait constituer une alternative à la peau humaine, pour qui les donneurs sont rares. Si la xénogreffe de peau est moins complexe que la xénogreffe d’organes de porcs à l’homme, les chercheurs estiment qu’il s’agit d’une première étape en ce sens : « Nous devons d’abord nous assurer que la greffe de peau ou d'autres tissus non vitaux fonctionnent; nous pourrions ensuite essayer un rein. En cas d'insuffisance rénale, la personne peut continuer la dialyse », explique un chercheur.

 

XenoTherapeutics développe par ailleurs des nerfs chez ses porcs génétiquement modifiés dans le but de les transplanter chez des personnes souffrant de lésions nerveuses. La société espère démarrer un essai clinique en 2020.

 

Pour aller plus loin :

 

[1] Food and Drug Administration.

[2] La modification est faite dans le but d’éviter un rejet immunitaire.

 


Sources: 

One Zero, Emily Mullin (11/11/2019)