Grande Bretagne : Une organisation de médecins appelle à la décriminalisation de l'avortement



Depuis 1967, l’avortement est autorisé en Angleterre et au Pays de Galle, si la poursuite de la grossesse présente un danger pour la santé de la mère. Sans l’autorisation du médecin, cet acte est considéré comme criminel.

 

Les médecins, réunis lors de la conférence annuelle de la  British Medical Association (BMA) se sont prononcés pour l’abolition de cette règle et appellent à une modification de la loi. L’organisation souhaite « que l’avortement soit traité comme n’importe quelle autre procédure médicale ».

 

D’après le Dr John Chisholm, président du comité d'éthique médicale de la BMA, « après le débat, la majorité des médecins s’accordaient pour dire que l'avortement devrait être considéré comme une question médicale plutôt que criminelle ». Il ajoute : « Ce qui doit être clair, c'est que la décriminalisation ne signifie pas la déréglementation ». Les médecins souhaitent maintenir le délai légal d’avortement à 24 semaines de grossesse.

 

Le Dr Anthony McCarthy, membre de la Society for the Protection of Unborn Children, a expliqué à la BMA que cette décision « banaliserait » l’avortement.

 


Sources: 

BBC, Nick Triggle (27/06/2017)