Forum One of Us : deux jours de débat pour la vie



La Fédération One of Us/ Un de Nous a réuni le weekend dernier plus de 600 personnes à Budapest pour le deuxième forum européen pour la vie, parmi lesquels des responsables politiques européens et nationaux, des personnalités associatives et des experts de la santé et de l’éthique (cf. Fédération One of Us : second forum européen à Budapest les 26 et 27 mai).

 

Bence Retvari, ministre hongrois, a ouvert le forum en déclarant que « la défense de la vie est une des valeurs les plus importantes en Europe », inscrite dans la constitution hongroise. De même Carlo Casini, eurodéputé italien et président d’honneur de One of Us, a appelé l’Union européenne à ne « plus accepter la mort de quiconque, à commencer par celle des enfants à naître ». Jaime Mayor Oreja, ancien ministre espagnol et président de la fédération Un de Nous a pour sa part expliqué que « la crise que l’on vit a commencé le jour où l’avortement est devenu un droit ; à partir de là, les portes ont été ouvertes pour l’idéologie du genre, la GPA et toutes ces idées qui vont contre l’humanisme. Nous sommes ceux qui ne nous résignons pas à cette situation, et qui veulent combattre aux racines de la crise ». Pour cela, la fédération One of Us « doit être présente dans les années à venir, dans le débat public au niveau européen et doit être représentée dans chaque pays » pour y relayer ses idées.

 

A l’issu de ces deux jours, le docteur John Bruchalski, « qui pratiquait jusqu’au début des années quatre-vingt-dix des avortements, [et] est désormais à la tête d’une des plus importantes cliniques provie américaine » a reçu le trophée des « Héros de la vie ».

 


Sources: 

Un de nous (29/05/2017); Famille chrétienne, Antoine Pasquier (29/05/2017)