FIV : une étude plaide pour le transfert d’un seul embryon



Lors de la réunion de l’American Society for Reproductive Medicine (ASRM) début novembre, les résultats d’une étude des universités du Colorado et de Duke ont été présentés : ils démontrent que l’implantation d’un seul embryon lors des procédures de fécondation in vitro donne de meilleurs résultats et des enfants en meilleure santé. Le « taux de réussite » est deux fois supérieur avec un embryon, argumentent les chercheurs. Pour parvenir à cette conclusion, ils ont examiné les données de 30 000 patientes qui ont subi une FIV entre 2012 et 2014. Dans la plupart des cas, deux à trois embryons ont été transférés, conduisant en cas de « succès » à des grossesses multiples, plus risquées pour la mère et l’enfant.

 

Le Docteur Polotsky, qui a dirigé l’étude, veut encourager les médecins à se concentrer sur la santé de la mère et de l’enfant : « Il ne suffit pas d’obtenir une grossesse », a-t-il déclaré.


Sources: 

Bionews, Helen Robertson (6/11/2017)