Euthanasie pour souffrance psychique : les médecins belges demandent une révision de la loi



Une étude menée par MediQuality, la plateforme numérique des professionnels des soins de santé du Benelux, publiée mercredi 17 juin, indique que 78% des médecins belges « souhaitent évaluer et adapter la loi sur l’euthanasie pour ce qui concerne la souffrance psychique insupportable ». 737 médecins ont répondu à l’enquête, « 64% de médecins spécialistes et 36% de généralistes ».

 

La moitié des médecins qui se déclarent favorables à l’adaptation de la loi expliquent leur position par le « manque de clarté et de précision de la loi ». « C’est un sentiment d’insécurité juridique, interprète le Dr. Eric Mertens, directeur médical Benelux de MediQuality. Derrière cette demande, il y a nécessité d’avoir un canevas clair dans une matière où il est difficile d’en définir un. » En effet, « la souffrance étant une affaire de perception subjective, il est en effet difficile, voire impossible, d’évaluer objectivement les douleurs psychiques insupportables ».

 

 

Pour aller plus loin :

Belgique : Tine Nys, l’euthanasie pour souffrance psychique en procès

La CEDH se penche sur les dérives de l’euthanasie en Belgique

[Reportage] « Euthanasie, une pente glissante ? » Sans aucun doute

15 ans après sa dépénalisation en Belgique, qui sont les victimes collatérales de l’euthanasie ?

L’euthanasie en Belgique sous la loupe de la Cour européenne des droits de l’homme


Sources: 

BX1 (17/06/2020)