Euthanasie : le député Olivier Falorni dépose une proposition de loi



Le député Olivier Falorni a déposé le 2 octobre une proposition de loi « donnant le droit à une fin de vie libre et choisie »[1]. La date de dépôt du texte se veut « symbolique », au lendemain de l’euthanasie d’Anne Bert, avec qui le député était « en contact quasi quotidien » (cf. Décès d’Anne Bert : les rouages d'une instrumentalisation). La proposition inclus le témoignage de cette femme, et « s’inspire de l’exemple belge avec des particularités françaises ».

 

Le Premier ministre, interrogée sur l’euthanasie d’Anne Bert, s’est dit « très prudent » sur la légalisation de l’euthanasie, car il estime que « sur ces sujets il est difficile d’avoir une réponse générale ».

 

Note Gènéthique : Olivier Falorni avait déjà déposé une proposition de loi sur la fin de vie avec son groupe parlementaire radical il y a cinq ans. Il est également co-signataire de la proposition de loi de Jean-Louis Touraine publiée récemment : Une proposition de loi dangereuse sur la fin de vie

 

Pour aller plus loin : PROPOSITION DE LOI donnant le droit à une fin de vie libre et choisie

 

[1] Le texte de la PPL sera présenté à la presse le 6 octobre.


Sources: 

France info, Valérie Prétot (3/10/2017)