Euthanasie : Enquête criminelle aux Pays Bas contre un médecin



Pour la première fois depuis la légalisation de l’euthanasie aux Pay-Bas, un médecin, qui avait procédé à une injection létale contre la volonté d’une patiente, une femme de 80 ans atteinte de démence (cf. Pays-Bas : une femme « euthanasie contre sa volonté »), pourrait être poursuivi.

 

En effet, la Comité régional d’euthanasie a estimé que ce dernier n’avait pas agi conformément aux critères de diligence tels qu’ils sont définis dans la législation.

 

Les procureurs néerlandais ont désormais lancé une enquête criminelle concernant les actes du médecin. Ils invoquent « un soupçon sérieux » et pourraient requalifier les faits en acte criminel.


Sources: 

BioEdge, Michael Cook (21/10/2017)