Etats-Unis, le programme de planification familiale ne financera pas les avortements



Aux Etats-Unis, la loi dispose que le programme de planification familiale ne finance pas les avortements sur les fonds provenant des contribuables. Aussi, vendredi, l’administration Trump a édicté une règle qui interdit aux cliniques, qui proposent des avortements ou qui font des recommandations en matière d’avortement, d’avoir part au 286 millions de dollars du programme fédéral de planification familiale. La décision devrait rediriger des dizaines de millions de dollars initialement alloué « à des fournisseurs de soins de santé pour femmes » vers d’autres groupes.

 

Pour continuer à recevoir des fonds, la loi devrait contraindre le Planned Parenthood et les autres centres d’avortement à choisir entre la fermeture de leurs services d’avortement ou leur déménagement. De plus, une séparation financière plus stricte sera requise. La présidente de Planned Parenthood a déclaré que, dans ces conditions, son groupe n’accepterait pas de fonds pour ne pas compromettre « ses obligations éthiques envers les patients ». Le Planned Parenthood est bénéficiaire du programme à hauteur de 60 millions de dollars.

 

Cette initiative doit contribuer à reformuler la politique gouvernementale en matière de santé de la reproduction. Mais la nouvelle politique fera probablement l’objet de contestation devant les tribunaux.


Sources: 

Washington Times, Ricardo Alonso-Zaldivar et David Crary (22/02/2019) - Trump to bar abortion referrals by family planning clinics

The Independent, Ariana Eunjung Cha (23/02/2019) - Trump administration blocks funds for abortion clinics