Etats-Unis : des congélateurs endommagés dans une seconde clinique de fertilité, des clients veulent porter plainte



Après une clinique de l’Ohio près de Cleveland (cf. Ohio : Plus de 2000 ovocytes et embryons potentiellement endommagés), une autre clinique de fertilité, située cette fois à San Francisco, a annoncé à près de 400 de ses clients qu’une défaillance de leurs congélateurs était intervenue le 4 mars dernier. Le personnel de la clinique a décongelé quelques ovocytes et a constaté qu'ils restent viables. Aucun des embryons n’a été vérifié. Parmi ces embryons ou ovocytes, certains étaient congelés depuis 30 ans. Des familles envisagent de poursuivre en justice les cliniques pour demander des dommages et intérêts.

 

Les Etats Unis proposent la congélation pour des raisons médicale mais aussi pour des raisons de « liberté procréatrices ». Beaucoup de jeunes femmes, parfois dès leur sortie de l’université, décident de congeler leurs ovocytes pour pouvoir être enceintes plus tard, une façon pour elles de repousser l’horloge biologique. Les problèmes successifs de congélation survenus ces derniers jours remettent en questions les projets « de familles ou de femmes seules, qui faisaient confiance à ces cliniques » et qui découvrent qu'elles n’auront sans doute pas d'enfants.


Sources: 

RTL, Philippe Corbé et Loïc Farge (12/03/2018) ; Washington Times (11/03/2018)